Nature d'un cinéaste (La)

Retour au catalogue

Nature d'un cinéaste (La)

«On oublie toujours que le cinéma s'écrit. Pas moyen de concevoir un film sans passer par un scénario, sans passer par les mots.» La nature d'un cinéaste fait, en quelque sorte, le tour de la vie créatrice de Gilles Carle (1928-2009). Car il n'est pas que cinéaste: cofondateur de l'Hexagone, graphiste, journaliste, parolier, dramaturge... Ces pièces d'un vaste puzzle dont le résultat est à l'image de sa vie: «Je découpe, je colle, je taille, je compose avec la réalité et les circonstances, qui ont souvent été généreuses, parfois extraordinaires.» On trouvera dans cet ouvrage le scénario de Moi, j'me fais mon cinéma, un choix de dessins (Ma mère se trompe ou J'accompagne souvent mes manuscrits de gribouillages), une anthologie journalistique (qu'on lira pour la justesse du ton, la perspicacité du regard, l'humour et... l'actualité du propos), des textes de chansons et poèmes (Tout le monde danse... sauf moi!) et une pièce de théâtre inédite Le gland. Tous les amateurs de l'œuvre de Gilles Carle seront sensibles à cet ouvrage qui retrace à la fois son parcours personnel et l'évolution culturelle du Québec. Un témoignage singulier d'un homme ancré dans son époque.






  • Prix: 25 $ CAD | 23 € Euro
  • Date de parution: 15 février 1999
  • Collection:
  • Catégorie: Cinéma
  • Traducteur:
  • Préface:

  • Auteur: Gilles Carle Fiche de l'auteur


Informations supplémentaires

  • ISBN: 978-2-921569-64-4 | e-ISBN:
  • Illustrations: n/b |Nombre de pages: 246
  • Format: 9 po / 23 cm | 6 po / 15 cm | Poids: g

Disponibilité et code

  • Code du produit au Canada: | Statut: Épuisé
  • Code du produit en France: | Statut: Épuisé
  • Code du produit en Suisse: | Statut: Épuisé
portfolio image
Retour au catalogue

Véritable touche-à-tout, Gilles Carle (1928-2009) se destine plutôt à une carrière en arts visuels, participe à la fondation des éditions de L'Hexagone avec Gaston Miron et d'autres écrivains, puis signe quelques brefs documentaires aux accents très personnels. Il joint l'Office national du film du Canada (ONF), en 1960, où il est d'abord documentaliste, puis scénariste avant de réaliser plusieurs documentaires. Il tournera plusieurs long-métrage de fiction avant que la maladie ne le réduise à des travaux plus solitaires.

 

Crédit photo: ©Alain Décarie