Philo & Cie

Philo & Cie

philo & cie

Philo & Cie n˚9 – Intimité, pudeur, secret

  • Septembre - décembre 2014

Un espace en retrait

Intimité, pudeur, secret: autant de façons de faire référence à cet aspect de l’identité dont le propre est d’être soustrait au regard public, avec des effets parfois néfastes, parfois salutaires. Il se trouve pourtant que, de nos jours, l’injonction de transparence, comme le rappelait Patrick Moreau dans le précédent numéro du magazine, est impérieuse et universelle. Du même coup, on laisse entendre que nous sommes tout entiers — simples, sans ambiguïtés, sans épaisseur — dans ce que nous étalons aux yeux de tous. Avec le résultat que tout finit par être exhibé, divulgué, répercuté. Est-ce de la provocation ludique et libératrice ou un désir brûlant de s’affirmer, sans honte et sans sentiment de culpabilité? […] Les contributions réunies ici se rejoignent dans la conception de l’intimité comme un lieu profond d’humanité qui ne se dévoile, d’ailleurs indirectement, que dans la relation avec l’autre et avec sa propre part d’humanité. Dans ce sens l’intimité apparaît comme une réserve, c’est-à-dire à la fois comme un espace protégé, comme une source de provisions, et comme une attitude faite de dignité et de retenue.

 

 

Philo et Cie n˚9 septembre-décembre 2014


  • Artiste invité : Jean-François Provost
  • Entretien : Jacques T. Godbout
  • Dossier : Intimité, pudeur, secret